21 décembre 2006

Eloge des sociétés contemporaines (13): l'esprit critique

Il reste à essayer de comprendre d'où provient la dénégation généralisée de la grandeur des sociétés modernes. Plusieurs causes ont été évoquées au cours des pages antérieures, mais elles sont contingentes. L'origine principale de cette attitude réside dans la dénaturation de l'esprit critique. Dénaturation d'autant plus grave qu'aujourd'hui l'esprit critique n'est plus le monopole de cercles restreint d'intellectuels mais concerne l'ensemble du corps social. Cet élargissement social de l’esprit critique est en soi un... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2006

Défaitisme/Optimisme

Les tenants (révolutionnaires ou alter-mondialistes) de la " possibilité d’un autre monde " qualifient souvent leurs adversaires de fatalistes ou de défaitistes. Cette qualification – pour autant que la catégorie de défaitisme soit pertinente – mérite d’être examinée. La plupart du temps, la lutte pour cet " autre monde " repose sur la détestation du monde présent, ce qui est naturel : comment pourrait-on militer pour un " autre monde " sans considérer le monde présent comme radicalement... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2006

Eloge des sociétés contemporaines (12) éducation et instruction

Dans le dispositif chargé de fournir à l'homme des sociétés modernes les moyens d'une vie non aliénée, c'est-à-dire un pouvoir réel et non simplement formel sur son existence, l'éducation occupe une place particulière. Le sens n'étant plus donné avec l'existence, comme dans les sociétés traditionnelles, c'est l’éducation qui met chacun en mesure de construire ce sens par lui-même et pour lui-même. Education des enfants et des adolescents à l'autonomie, elle s'interdit d'imposer un sens... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2006

Pacifisme

La paix n’est pas le contraire de la guerre. Non pas au sens où elle ne serait qu’une continuation de la guerre par d’autres moyens, mais parce qu’il n’y a , hélas !, de paix durable qu’armée (du moins tant que règnera, pour parler comme les philosophes, l’état de nature entre les Etats). On pourrait l’oublier quand justement la paix dure longtemps. On pourrait alors penser qu’elle va de soi, qu’il suffit pour un pays d’être paisible pour rester en paix avec ses voisins. Mais c’est une illusion. A la vérité, ne... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 21:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2006

Eloge des sociétés contemporaines (11): aliénation (suite)

Objection 6 : l’aliénation (suite) Ainsi, deux erreurs corrélatives sont à éviter. La première consiste à croire que les progrès techniques et économiques, associés à l'instruction, en libérant du temps, entraîneront automatiquement un progrès culturel et moral . La seconde, inversement, consiste à utiliser le fait de la médiocrité culturelle ou morale pour contester la valeur ou la nature des progrès matériels (théories de l'aliénation). L'une surestime le pouvoir de ces progrès, l'autre le sous-estime. Toutes deux... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 06:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2006

Filiations

" Nos ancêtres les Gaulois " Je ne sais si les enfants apprennent encore cette histoire. Le prétendu ridicule et le caractère aujourd’hui "politiquement  incorrect" de la formule ont peut-être fini par en avoir raison. Et pourtant était-elle, est-elle si ridicule ? Sans doute, pour ceux qui ne reconnaissent pas de filiation autre que naturelle (ou le seul droit du sang). Mais pour nous, qui confessons la possibilité, la légitimité des filiations adoptives ? La grande majorité des Français... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 19:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 décembre 2006

Eloge des sociétés contemporaines (10): l'aliénation

Objection 6 : l’aliénation. Une autre objection consiste à prétendre que nous aurions bien acquis un bien-être matériel ainsi qu'un certain pouvoir sur nos vies, mais après avoir été dépossédés des moyens permettant d'en faire un usage réellement positif. Cette dépossession majeure a été décrite de bien des manières. Soit comme l'effet d'un conditionnement direct : le capitalisme n'aurait pu se développer qu'en transformant un maximum d'hommes en consommateurs et ainsi une société de consommation serait moins une société où... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 19:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 décembre 2006

Crise de l'Ecole?

L’école n’est pas partout en crise. De nombreux établissements scolaires fonctionnent correctement et même bien. D’autres, toutefois, connaissent une crise, ou plutôt deux, qu’on ne distingue pas suffisamment. Une première crise tient à ce qu’un nombre important d’élèves, de collégiens en particulier (mais pas uniquement), sont loin du niveau requis, ont beaucoup de mal à remplir les obligations scolaires de base (travail, concentration, motivation). Le fait n’est pas nouveau, mais son ampleur est nouvelle.... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 22:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2006

Eloge des sociétés contemporaines (9): l'individualisme

Objection 5 : l'individualisme Un reproche souvent adressé aux sociétés modernes est leur individualisme. Ce reproche fait problème à plusieurs titres. D'abord parce que le terme d'individualisme est très équivoque : il peut désigner un souci excessif voire exclusif de soi et de ses intérêts (égoïsme), mais aussi le fait de reconnaître une valeur fondamentale aux individus, et pas seulement au groupe. En ce dernier sens, on pourra, comme Louis Dumont, distinguer des sociétés holistes et des sociétés... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]