23 mai 2012

S comme Spiritualité (l'avenir de la)

Les sociétés modernes se caractérisent par un rapport distant à la religion. Comme l'a fait remarquer Marcel Gauchet dans leDésenchantement du monde, nous sommes sortis des religions. Cela signifie en particulier que notre loi et notre morale ne sont plus hétéronomes, ancrées dans des textes religieux, mais que les hommes construisent désormais eux-mêmes leur destin. De nombreuses études montrent que l'athéisme s'est considérablement accru dans la deuxième moitié du XXème siècle en Europe, ainsi en Suède on compte près de 80 %... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 09:26 - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 mai 2012

S comme Sexualité (sa place dans les sociétés modernes)

L’aphorisme « le génétique permet, l’événement déclenche, la culture donne la forme », convient à la description de ce phénomène vital, dès qu’il s’agit de l’homme.  Le premier élément, le génétique, détermine, habituellement sans erreur, le sexe anatomique et physiologique, et sa fonction de reproduction. Des anomalies anatomiques et fonctionnelles, résultent, par contre, de « points faibles » de l’organogenèse de l’appareil génital pendant la vie embryonnaire. Les anomalies sont toujours « par... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 14:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 mai 2012

S comme Satisfaction (le cas français)

La dimension culturelle du bonheur … et du malheur français A l’heure où de nombreux pays se mettent en ordre de marche pour mesurer le bien-être « au-delà du PNB », suivant les recommandations du rapport Stiglitz-Sen (2009), l’INSEE vient de rendre public le résultat d’une enquête auprès des Français, confirmant les leçons des enquêtes internationales : sur une échelle de bonheur graduée de 1 à 10, les Français se placent en moyenne à 7.2. Il s’agit d’une très mauvaise note. Ainsi, parmi les treize pays européens qui ont participé à... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 14:55 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 avril 2012

S comme Sens de l'existence humaine (et éducation)

  On décrit souvent les hommes des sociétés modernes comme comblés sur le plan matériel mais en proie à bien des doutes sur la question de savoir quel peut bien être le sens de leur existence : richesse matérielle et dénuement spirituel*. Cette description n’est sans doute pas fausse mais de quoi témoigne-t-elle ? Faut-il y voir l’expression d’une défaillance radicale de nos sociétés au regard  de questions fondamentales que les hommes ne peuvent pas ne pas se poser ? Ne traduit-elle pas plutôt la manière... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 18:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
31 mars 2012

S comme Suicides (au travail)

La question est de savoir si les suicides au travail constituent un phénomène contemporain, un symptôme spécifique des sociétés et des entreprises modernes, et dans ce cas, quelle en est la cause. Il apparaît en tout cas, pour reprendre l’expression maladroite et malheureuse de l’ex-P-DG de France Télécom (2009) que la pratique soit, depuis quelque temps, «  à la mode ». Passons. On peut imaginer que le suicide pour des raisons professionnelles a toujours existé, et sans doute à travers tous les temps. On sait aussi, selon... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 mars 2012

S comme Sport (omniprésent et méconnu)

  « Le sport je m’en moque, ça ne m’intéresse pas ». La sentence tombe souvent aussi hautaine que dérisoire. Les esprits « supérieurs » pensent naïvement qu’il suffit de prononcer la phrase magique pour échapper au sport. Or, consciemment ou non, il est dans toutes les têtes.  Comme somme de minuscules événements sans grande conséquence sur la collectivité, le sport est omniprésent. Comme institution aux multiples fonctions politiques, économiques, idéologiques, culturelles, mythologiques digne d’un... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:39 - Commentaires [18] - Permalien [#]
14 mars 2012

S comme Satisfaction (et croissance)

La croissance ne rend pas heureux, mais la décroissance nous rendrait malheureux   « Mieux vaut être riche et en bonne santé... » rappelle l’adage populaire. Et de fait, les deux vont de pair. Depuis le 18è siècle, le progrès technique qui est au coeur de la croissance économique ne cesse de réduire la mortalité infantile et d’allonger l’espérance de vie, notamment l’espérance de vie en bonne santé. D’autres indicateurs fondamentaux de la « qualité de la vie », mesurant le niveau d’éducation et les libertés politiques, suivent... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 14:30 - Commentaires [15] - Permalien [#]
05 mars 2012

S comme Sionisme (y a-t-il une question sioniste?)

« Qu’est-ce qu’un sioniste ? C’est un juif qui en paye un deuxième pour qu’un troisième aille s’installer en Palestine. » Blague juive « Échangerais un peu d’histoire contre un peu de géographie. » Autre blague juive   Je voudrais dans le cadre court de ces billets formuler quelques remarques qui ne sont pas spécialement originales sur le fond : tout esprit raisonnable et non aveuglé par la passion arrivera sans doute aux idées que je formule abruptement comme deux thèses pour me plier à la... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 18:03 - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 février 2012

S comme "Séparation des pouvoirs" (retour à la source: Montesquieu)

   « La liberté politique ne se trouve que dans les gouvernements modérés. Mais elle n’est pas toujours dans les États modérés ; elle n’y est que lorsqu’on n’abuse pas du pouvoir ; mais c’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites. Qui le dirait ! la vertu même a besoin de limites. Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. » ( L'Esprit des lois, XI, 4)   Dans la... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 08:17 - Commentaires [36] - Permalien [#]
09 février 2012

S comme Sociétés modernes (et solidarité)

  Vivre en société est d’abord une nécessité pour l’individu humain. La première caractéristique des sociétés modernes, celle dont dépendent toutes les autres est que les individus y sont reconnus libres de choisir le type de société dans lequel ils vivent. La constitution (dans les deux sens du mot) des sociétés modernes dépend exclusivement de ceux qui s’en veulent membres. Telle est en tout cas la conclusion que Rousseau tire de l’École du droit naturel dans son Contrat social. Une société moderne choisit les bases sur... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 18:43 - Commentaires [19] - Permalien [#]