07 mai 2014

V comme Valeurs (morales)

" Nous n’avons pas les mêmes valeurs " " Nous ne parlons pas le même langage " Est-ce si sûr ? Est-il certain que ceux qui ne partagent pas le mêmes évaluations morales soient des « étrangers moraux » (selon l’expression d’Engelhardt*) dont les valeurs et les normes diffèrent du tout au tout ? Est-il bien assuré que le partisan de l’euthanasie par exemple n’a pas les mêmes valeurs (morales) que celui qui s’y oppose ? Que celui qui est favorable à une application stricte des lois pénales a des valeurs différentes de... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 20:34 - Commentaires [15] - Permalien [#]
28 avril 2014

V comme Virtuel (le virtuel s'oppose-t-il au réel?)

  Le mot virtuel a une valeur sémantique très large et des significations souvent contradictoires. On peut repérer deux significations principales du mot : la première est née dans le domaine purement philosophique et l’autre dans le champ de la physique et notamment de l’optique. D'un point de vue étymologique, le mot « virtuel » dérive d’une traduction latine du mot grec dunaton : virtualis. Selon la définition d’Aristote, dunaton signifie, en premier lieu, ce qui a un principe de mouvement. Le philosophe grec... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 17:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 avril 2014

V comme Vouvoiement (dans l'entreprise)

  Classiquement, en français et en France, le vouvoiement prime sur le tutoiement qui intervient dans une deuxième étape relationnelle. Le passage du vous au tu se mérite. Il est la marque d’un rapprochement, d’une familiarité acceptée par les protagonistes en relation. Dans un conflit impulsif, c’est le tutoiement qui vient comme la syntaxe de l’insulte et de l’irrespect. Il est difficile d’injurier en vouvoyant, en tout cas spontanément, même si d’aucuns, incorrigiblement policés, peuvent le pratiquer. Injurier en vouvoyant,... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 20:07 - Commentaires [13] - Permalien [#]
31 mars 2014

V comme Violence et Etat de droit

  On pourrait appeler violence l’usage illégitime de la force portant une atteinte abusive à ce qui est jugé digne de respect. Elle est la forme la plus répandue du mal dans un monde où existe la différence entre le mal et le bien, opposition culturelle  instituée par des interdits. Le mal est le tort fait d’une façon illégitime à ce que l’on a revêtu d’une valeur, d’une dignité, d’une vulnérabilité à protéger. La propension à la violence est indéracinable dans l’espèce humaine moralisée, on le sait depuis qu’on nous a... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 09:54 - Commentaires [27] - Permalien [#]
21 mars 2014

V comme Vaccin (et le relativisme moderne)

Je ferai grâce aux fidèles de l’abécédaire des sociétés modernes des bases scientifiques de la question, archi-connues. Mais je traiterai ce sujet dans la foulée de celui de Marcel Kuntz, qui expose l’irruption du relativisme en sciences. Les vaccinations en sont de plus en plus victimes. Pour les condamner, leurs contempteurs d’aujourd’hui vont jusqu’à actualiser les bévues de leurs débuts, quand la peur de la maladie était encore vive, et faisait préférer le risque vaccinal à celui de l’épidémie.*.   Pour nos lointains... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 23:23 - Commentaires [20] - Permalien [#]
13 mars 2014

V comme Végétarisme

  En latin, vegetus signifie « fort », « en pleine santé ». En effet, se montrer vigoureux et nous apporter la santé est le propre du végétal. Ce n’est qu’à partir du XVIe siècle que « végéter » a pris la connotation négative que l’on sait. Ce fait est significatif d’un changement radical de mentalité né au Moyen-âge, tendant à valoriser la viande par rapport aux légumes, et les produits transformés par l’homme envers ceux que nous offre la nature, dans le but de marquer dans le concret du quotidien les différences de... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:38 - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 mars 2014

V comme Volonté générale

« La loi est l’expression de la volonté générale » : l’article VI de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789) fait écho au Contrat social (1762) qui définit la loi comme un « acte de la volonté générale ». Une invention conceptuelle de Rousseau était ainsi reconnue comme principe fondamental du droit politique. Peut-on encore lui reconnaître cette valeur ? Sur le plan juridique et à un premier niveau, la réponse est nette : la Déclaration des droits étant le socle de notre... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 17:25 - Commentaires [9] - Permalien [#]
07 février 2014

V comme Vote (des femmes)

Vote des femmes en France ; souvenons-nous d’Olympe de Gouges.   En France les femmes sont devenues éligibles et ont obtenu le droit de vote, par ordonnance, le 21 avril 1944. Elles sont ainsi devenues citoyennes, à égalité avec les hommes, qui eux, avaient obtenu ce droit en 1848, sous la Seconde République, soit 96 ans avant, autant dire un siècle.   Des personnes aux noms illustres se sont engagées pour plus de citoyenneté, plus d'égalité ou moins d'inégalités: des femmes souvent et aussi des hommes humanistes qui... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:18 - Commentaires [9] - Permalien [#]
30 janvier 2014

V comme Violence (de quoi parle-t-on?)

La société française contemporaine est saturée par l’usage du mot « violence ». Des faits divers criminels tant prisés par les médias aux incendies de véhicules de la nuit du nouvel an, en passant par toutes les formes d’insultes et de harcèlements, aucun territoire, aucun métier, aucune scène de la vie sociale, publique ou privée, ne semble y échapper. Ce mot sert aussi massivement à qualifier toutes les formes de conflits civils et militaires. En pratique, « la violence » s’écrit au singulier et elle n’a pas de... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 19:08 - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 janvier 2014

V comme « ville et urbanisme »

  Il y a eu une pensée sur la ville bien avant qu' on parle d’Urbanisme et d’Urbanistes ! Pas  de ville dans l’histoire sans « imaginaire bâtisseur » en amont de l’architecture : les établissements humains ont été fondés sur une triple logique inscrite dans l’espace : - logique d’explication du monde, (pierres dressées pour communiquer avec le ciel et les ancêtres, Ziggourat, cathédrales...) - logique de cohésion sociale où la place des gens est liée à leur statut social ; - logique... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 09:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]