31 mars 2014

V comme Violence et Etat de droit

  On pourrait appeler violence l’usage illégitime de la force portant une atteinte abusive à ce qui est jugé digne de respect. Elle est la forme la plus répandue du mal dans un monde où existe la différence entre le mal et le bien, opposition culturelle  instituée par des interdits. Le mal est le tort fait d’une façon illégitime à ce que l’on a revêtu d’une valeur, d’une dignité, d’une vulnérabilité à protéger. La propension à la violence est indéracinable dans l’espèce humaine moralisée, on le sait depuis qu’on nous a... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 09:54 - Commentaires [27] - Permalien [#]
21 mars 2014

V comme Vaccin (et le relativisme moderne)

Je ferai grâce aux fidèles de l’abécédaire des sociétés modernes des bases scientifiques de la question, archi-connues. Mais je traiterai ce sujet dans la foulée de celui de Marcel Kuntz, qui expose l’irruption du relativisme en sciences. Les vaccinations en sont de plus en plus victimes. Pour les condamner, leurs contempteurs d’aujourd’hui vont jusqu’à actualiser les bévues de leurs débuts, quand la peur de la maladie était encore vive, et faisait préférer le risque vaccinal à celui de l’épidémie.*.   Pour nos lointains... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 23:23 - Commentaires [20] - Permalien [#]
13 mars 2014

V comme Végétarisme

  En latin, vegetus signifie « fort », « en pleine santé ». En effet, se montrer vigoureux et nous apporter la santé est le propre du végétal. Ce n’est qu’à partir du XVIe siècle que « végéter » a pris la connotation négative que l’on sait. Ce fait est significatif d’un changement radical de mentalité né au Moyen-âge, tendant à valoriser la viande par rapport aux légumes, et les produits transformés par l’homme envers ceux que nous offre la nature, dans le but de marquer dans le concret du quotidien les différences de... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 10:38 - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 mars 2014

V comme Volonté générale

« La loi est l’expression de la volonté générale » : l’article VI de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789) fait écho au Contrat social (1762) qui définit la loi comme un « acte de la volonté générale ». Une invention conceptuelle de Rousseau était ainsi reconnue comme principe fondamental du droit politique. Peut-on encore lui reconnaître cette valeur ? Sur le plan juridique et à un premier niveau, la réponse est nette : la Déclaration des droits étant le socle de notre... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 17:25 - Commentaires [9] - Permalien [#]