27 novembre 2013

V comme Vieillesse (témoignage)

Tantôt assimilée à la sagesse par les Anciens, tantôt taxée" d'ennemie" par Don Diègue, de "naufrage"(1) par De Gaulle, "d'âge d'or" par les responsables d'agences de voyage ou de maisons de retraite… Pour ma part, je la considère avant tout comme un âge de la vie qu'on a la chance d'avoir atteint..;   Je voudrais ici, apporter mon témoignage. Agée de 83 ans, je considère que cette période de la vie, la dernière, l’ultime, n’est certes pas, la plus facile. Se voir privé peu à peu de tout ce qui constituait votre vie et votre... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 13:14 - Commentaires [28] - Permalien [#]
20 novembre 2013

V comme Vérité (et relativisme)

Pour Aristote, la vérité représentait « l'accord de nos jugements de perception ou de connaissance avec la réalité. » Le sens du mot « vérité » est sans doute différent aujourd’hui en ce qu’il se rapporte à la connaissance seule (et non à la perception puisqu’on sait désormais que celle-ci peut comporter des illusions ou des erreurs). La vérité s’oppose donc à l’erreur. Mais la « vérité » peut aussi se concevoir pour certains comme un jugement, l’affirmation d’une conviction. Par voie de conséquence,... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 18:32 - Commentaires [23] - Permalien [#]
12 novembre 2013

U comme Utiles : les entrepreneurs le sont-ils ?

  Un ami, pourtant fort éclairé sur un grand nombre de choses, se confesse à moi : «  Je prends enfin conscience de l’utilité des entrepreneurs ! » et il me regarde avec attention – comme si j’en incarnais subitement à moi tout seul l’espèce - et lâche aussitôt : «  Mais au fait qu’est-ce qu’un entrepreneur ? ». Et puis, soudain, il se tait. Son visage s’illumine : il lui vient en mémoire la parabole de Saint-Simon distinguant en gros les entrepreneurs (le mot actuel n’est bien sûr pas... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 21:44 - Commentaires [17] - Permalien [#]
04 novembre 2013

U comme Us et coutumes (complément)

Du processus civilisationnel à la brutalisation du monde. À la fin des années trente, le sociologue allemand, Norbert Elias, entreprend une thèse de doctorat, Über den Prozess der Zivilisation qui sera publiée à Bâle en 1939. Cette oeuvre est consacrée au processus de civilisation occidentale, appréhendé dans une perspective socio historique(1). Elle y répond notamment à l’interrogation suivante : « Pourquoi ce qui était naguère permis est-il aujourd’hui interdit ? ». Autrement dit, Elias place au coeur de sa réflexion la question... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 00:06 - Commentaires [23] - Permalien [#]