Le prophète  étymologiquement est celui qui parle au nom de Dieu, son interprète au temps Biblique. Il n’est jamais devin, et si l’histoire parfois le valide, combien autour de lui se sont trompés ? Comment reconnaître le vrai au sein de la chorale des prévisionnistes et autres futurologues ? Nous n’avons retenu que ceux  validés par la suite des évènements, peut-être les plus lucides ou les plus enthousiastes, surtout les optimistes. Les prophètes de malheur n’ont jamais eu beaucoup de succès, mais leur rôle est parfois déterminant. (Jonas dans la Bible en est l’illustration. ) La version moderne des prophètes, ce sont les éditorialistes de tous poils et certains philosophes. Ils nous expliquent le monde, nous disent comment il faut penser et voir l’avenir, ils nous interprètent aujourd’hui et demain et participent à la chorale médiatique permanente où toutes les opinions s’affrontent dans une cacophonie insupportable. Heureusement, Internet est venu nous sauver de cette dépendance obligatoire à nos sources.  Le contrat synallagmatique pas toujours respecté, entre le lecteur et ses journaux préférés, est souvent dénoncé par les lecteurs dans les colonnes qui leur sont réservées, qui n’ont pas autant d’échos que les colonnes des faiseurs d’opinions patentés.  Il y a aussi les blogs et surtout Google,  qui nous permet de balayer en quelques clics toute l’information  et de retrouver tous les « prophètes » qui confortent ou prolongent notre propre vision du monde en marche.  Chaque vie, chaque être peut apporter un éclairage qui peut se répercuter sur toute la planète si les échos lui sont favorables. Cet Abécédaire, si modeste soit-il, est une porte ouverte sur la communication. Chacun y partage sa vision de notre monde à travers les « mots » qui sont l’essentiel de notre communication, qui ont une histoire qu’il faut actualiser. Il y a eu des grands et des petits prophètes mais je me sens proche des prophètes de l’instant, des êtres qui ont pu luire le temps de leur vie ne serait-ce qu’un seconde, par un geste, un mot, un cri, un texte que reconnaissent aussitôt ceux qui l’attendent et qui sera pour eux comme un signe d’identification : « Lorsqu’une lumière rencontre une autre lumière, on entend monter un chant de Prophète » (Eugène Guillevic, Du Domaine-1977)

Freddy Chiche (cardiologue)                                                                                                                      

                                                                                                                   

                                                          

                                                    (photo du film "Un prophète")