09 juin 2009

M comme Maladie psychiatrique (et autisme infantile)

Leibniz soutenait que s’il était possible d’agrandir un cerveau à la taille d’un moulin  et qu’un homme y pénétrât, l’observation des rouages ne lui apprendrait rien sur son fonctionnement intime (conscience, désir, etc…)*. Le discours moderne des neurosciences semble oublier cette assertion. L'imagerie médicale actuelle entretient l'illusion que nous pénétrons dans le moulin et qu'ainsi tout s'éclaire, comme si la vision superficielle d'un fonctionnement nous permettait de comprendre l'intimité de ce fonctionnement . On... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 00:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]