30 mars 2009

M comme Mélancolie (et subjectivité moderne)

Depuis la théorie grecque, philosophique et médicale, des « humeurs », reprise et étendue à la Renaissance, – la mélan-cholè était la « bile noire » –, la mélancolie est devenue le nom d’une expérience clef de la psychè occidentale : acedia de saint Thomas, Melencolia de Dürer, poésie mélancolique des ruines chez Diderot, mélancolie romantique de Musset et de Nerval, spleen baudelairien, poèmes « saturniens » de Verlaine, mélancolie et névrose narcissique chez Freud, « nausée » du Roquentin de Sartre (Melancholia était le... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 09:45 - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 mars 2009

M comme Maternité (dans les sociétés modernes)

Aujourd’hui comme hier, dans les cercles familiaux ou amicaux, la maternité reste l’affaire des femmes. Pendant des siècles, elles se sont transmis LA fatalité, le destin imparable, l’injonction divine de souffrir, toujours, et d’accepter d’en mourir . Une catégorie d’hommes a été admise à s’occuper de ces aspects injustes et terrifiants de la maternité : les médecins. Les progrès de l’hygiène (Semmelweiss, Pasteur), ceux de l’obstétrique (la liste est trop longue) de l’anesthésie, ont modifié la donne. Ce fut une réelle... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 21:50 - Commentaires [18] - Permalien [#]
18 mars 2009

M comme Munich, Munichois (du sens des gros mots historiques)

En douze heures, la conférence de Munich des 29 et 30 septembre 1938 consent en faveur d’Hitler au dépècement de la Tchécoslovaquie, grâce aux complicités de son allié Mussolini, mais aussi de Chamberlain et de Daladier. La Tchécoslovaquie, bien armée, est la plus sûre alliée de la France dans la région. C’est avec la guerre, que la conférence prétendait éviter, que l’évènement prend tout son sens d’abandon honteux et vain. « Ceci est une trahison qui engendrera son propre châtiment » pressent Bénès, le Président tchèque. L’adjectif... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 19:13 - Commentaires [13] - Permalien [#]
13 mars 2009

M comme nouveau Management (nouvelle figure de la manipulation?)

Les techniques de management dans l'entreprise ont bien souvent mauvaise réputation, notamment dans les milieux intellectuels : elles sont tenues au mieux pour des gesticulations sans effet, au pire pour des moyens de manipulation au service unique du capital. Il s'agit là de préjugés qui manifestent une connaissance datée ou peu informée des évolutions en cours. Manager ce n’est pas seulement « gouverner » les hommes, c’est aussi entreprendre, c'est-à-dire rechercher le nécessaire équilibre entre les salariés, les clients et... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 22:15 - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 mars 2009

M comme Météore (objet moderne)

    Curieux objet que le « météore ». Aujourd’hui encore le sens du mot demeure comme indécis, oscillant entre le propre et le figuré, le scientifique et le familier -« passer comme un météore »-, l’ultra-moderne et le désuet. Dans le langage scientifique, les météorites semblent avoir pris le pas sur les météores, et le mot météore n’est plus guère employé, même métaphoriquement, sauf pour désigner quelques trajectoires biographiques fulgurantes. Les météores, « phénomènes atmosphériques directement... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 12:29 - Commentaires [13] - Permalien [#]
03 mars 2009

M comme Mobilité sociale (et Ecole)

Selon un accord presque unanime l’Ecole ne jouerait plus, ou jouerait moins bien, ou ne jouerait pas également pour tous, le rôle d’ascenseur social qui fut longtemps le sien, du moins pour l’accès aux responsabilités les plus hautes dans la société.[1] Si le fait est avéré, il s’agit sans aucun doute d’un recul de la démocratie. Il reste que ce recul de la démocratie est peut-être pour une part un effet paradoxal de la démocratisation de l’Ecole.[2] La démocratisation de l’Ecole a... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 22:31 - Commentaires [12] - Permalien [#]