Comment des lycéens d'une banlieue populaire voient-ils la France, sa devise et son drapeau?

Les émeutes de 2005 ont montré que pour une partie de la jeunesse le sens de la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité »  est perdu ou au moins très altéré. On retrouve chez certains  des élèves du lycée de Seine- Saint-Denis où  j’enseigne les arts plastiques des propos ou des comportements qui mettent en cause les valeurs républicaines : incivilités, rejet de ce qui est différent, repli communautaire, comportements sexistes, violences, et même volonté de détruire l’école comme on l’a vu avec des tentatives d’incendie.
Il m’a donc paru utile d’amener mes élèves de seconde et première à réfléchir à ces notions républicaines de Liberté d’Egalité de Fraternité grâce à un travail mené dans plusieurs disciplines : histoire, philosophie, arts plastiques. Le but était  de les  réaffirmer et de les consolider.
Mais les élèves se sont d’abord exprimés en confrontant ces valeurs à leur vie quotidienne et à leur vision du pays où ils vivent.
Voici quelques travaux faits en cours d’arts plastiques à partir de la proposition suivante : Intégrer dans un travail plastique un tissu de couleur bleu blanc rouge. Ils montrent quelles représentations sont associées au drapeau français par une partie de la jeunesse.




Claire_
Portraits d'élèves


Ezinna
Une Marianne grotesque



Auxane_St_phanie
Un personnage avachi a dans une poche un drapeau bleu blanc rouge.



Gelan

Projection sur un drapeau d'extraits de films concernant les "sans papiers".


Hamza

Un élève s'est drapé d'une écharpe tricolore et s'est fait photographier devant la mairie.Grâce à un montage numérique, son visage apparaît sur une affiche électorale.


Ourida_Sa_da
Portrait d'une élève



Samy_1
Montage numérique à partir d'une image du drapeau français



Tout_va_pour_le_mieux___copie_copie
Ce travail n'a pas été fait en utilisant un drapeau. L'élève a voulu représenter la population française actuelle à travers la mise en scène de poupées Barbie.


William
"Hybridation" du drapeaux français avec celui des USA.

Au centre la photo les présidents Bush et Sarkozy s'embrassant.


montage

Images extraites d'une vidéo. L'élève a demandé à d'autres élèves du lycée de se faire photographier avec le drapeau dans l'attitude de leur choix.



Voici les différentes attitudes que j’ai pu observer pendant l’élaboration de ces travaux. (Le groupe de trente élèves est trop petit pour que ces observations aient une valeur statistique.)

- Attachement au symbole qu’est le drapeau bleu blanc rouge ; volonté de montrer cet attachement. J’ai remarqué cette attitude plutôt de la part des filles, en particulier de jeunes filles « issues de l’immigration ».

- Indifférence à ce symbole qui est réduit à « une marque » mise sur le même plan que Nike ou Carrefour.

- Rejet, agressivité, volonté de porter atteinte au drapeau et, à travers lui, à la France. Cette attitude concerne les deux sexes mais elle est plus souvent masculine.  L’origine géographique des élèves ou de leurs parents ne semble pas jouer ; pour beaucoup la France est un pays très critiquable, dans lequel on manque de liberté et où l’égalité n’est pas respectée. Souvent l’exemple des « sans papiers », les inégalités sociales sont cités comme arguments .

- Association du drapeau français avec le voile islamique. Plusieurs jeunes filles de confession musulmane ont fait ce lien, on le voit dans les images ci-dessus. Cette attitude est complexe, elle traduit des intentions multiples, voire contradictoires : provocation par rapport à la loi sur le voile, recherche d’une synthèse entre deux cultures vécues comme antagonistes, volonté de s’approprier le drapeau français, faire littéralement corps avec lui.

- Le drapeau est très souvent associé au pouvoir politique actuel, à Sarkozy en particulier.
Pour conclure, les représentations liées à la France sont souvent négatives, mais il n’y a pas, en général, d’indifférence face au symbole qu’est le drapeau, bien au contraire, il fait réagir, suscite des polémiques.  Paradoxalement la devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité, elle, est acceptée et même aimée, défendue par les jeunes, même si sa signification  est mal connue.

Didier Vignon