30 novembre 2008

K: Du Kitsch, du Kawaii (notes sur le paradis perdu) 3/3

Il n'y a pas de second degré en art.La prolifération des objets manufacturés, Marcel Duchamp (Fontaine date de 1917, (une porcelaine !)), les supermarchés, l'absolu divorce entre l'art moderne et un public qui cherche l'homme, puis entre l'art contemporain et un public qui cherche des modes d'emploi, le Pop Art, le temps, l'humour, l'éternel retour, vont modifier le regard porté sur le Kitsch qui, à la fin du XXème siècle, se trouve investi d'une aura, trouve place, sens, valeur.Cependant que tous repères semblent perdus pour juger... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 17:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]
23 novembre 2008

K: Du Kitsch, du Kawaii (notes sur le paradis perdu) 2/3

La magie, le rituel de l'art ne s'en remettra jamais.Le Kitsch donne plus. Il donne trop. Il pense offrir au monde. Il songe au public, répond à une attente. D'une petite chose, il obtient une grande plus-value sentimentale.L'artiste est celui qui trouve des solutions. Le Kitsch copie ses solutions, les chromolithographie, préfère. Il voudrait qu'on oublie l'art et qu'on ne pense qu'à lui. La lampe de chevet-Tour de Pise éclaire et en plus rappelle un voyage. Au reste, l'art est trop fort dans sa forme, son propos, son concept,... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 16:49 - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 novembre 2008

K: Du Kitsch, du Kawaii (notes sur le paradis perdu) 1/3

Posons que le Kitsch veut sauver le Beau.  C'est une histoire de point de vue, d'œil.  Anonyme, industriel ou certifié fabriqué main, le Kitsch est sans auteurs. De sorte qu'il ne saurait circonscrire de lui-même un champ de pratiques ou d'objets. Au reste, le Kitsch est également un sentiment. Le Kitsch aimerait bien qu'on ne le nomme pas, qu'on ne l'appelle pas Kitsch. Le Kitsch ne dit pas qu'il est kitsch. Il ne dit rien. Il vit blotti sur lui-même parmi ceux qui l'aiment. La notion de valeur n'a pas cours avec le... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 23:32 - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 novembre 2008

K comme Kairos ( ou temps opportun)

Kairos : en grec, temps opportun, moment propice, occasion favorable. La notion de kairos occupe une place centrale dans l’éthique d’Aristote et il me semble qu' en dépit des siècles, elle peut encore permettre d'éclairer nos débats entre partisans et adversaires des sociétés modernes . Si la notion de kairos est décisive, c’est d’abord et simplement parce qu’ aucune action, aussi louable soit-elle, ne saurait être tenue pour bonne si elle n’a pas été posée au moment opportun. Il ne... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 13:11 - Commentaires [22] - Permalien [#]
11 novembre 2008

K comme Krach (et confiance)

Un krach financier ébranle gravement la confiance des divers agents économiques. Chacun s’accorde à reconnaître qu’aucune restauration des équilibres économiques n’est possible sans le retour de la confiance. Lorsque l’affaiblissement de la confiance est l’effet de la crise, son rétablissement est difficile mais possible et même probable si des mesures énergiques et efficaces sont prises. Ce sera une affaire de temps. Mais supposons que le krach survienne dans un climat où le doute et l’inquiétude... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 13:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 novembre 2008

K comme Kultur (et culture)

La Kultur, dont le terme apparaît en Allemagne dans la seconde moitié du XVIIIe, est la mère de notre « culture » moderne et contemporaine. On méconnaît d’ailleurs, le plus souvent, que c’est de ce mot même de Kultur qu’est né le français « culture », lequel, loin de nous arriver en ligne directe du latin cultura, a connu le détour de la traduction de l’allemand au cours du XIXe siècle, pour apparaître tardivement dans la langue française – l’adjectif « culturel » datant, lui, des années 1930. Mais on méconnaît aussi combien... [Lire la suite]
Posté par pierregautier75 à 23:28 - Commentaires [31] - Permalien [#]