L’ignorance a de la chance : elle est placée avant le savoir dans le dictionnaire.

Elle aurait pu être notre chance. De ne pas l’avoir saisie nous a fait perdre le Paradis (il n’ y a pas que notre mythe à nous qui le dit !)

Comme pour le cannabis, le pavot ou la feuille de coca, plus on la combat, plus on la cultive. Elle fait partie de la biodiversité. Si on la laisse disparaître, on ne la retrouvera pas. Que d’emplois perdus ! Que de désordres publics en perspective !

Quelles nations se disputeront pour en accueillir le conservatoire ? La nôtre, peut-être ?

Je suis sûrement pessimiste. Elle est pour certains une religion, et rien ne se conserve mieux qu’une religion. « Je ne veux pas le savoir » est sa proclamation de foi.

Contre elle, il y a une foule de saints laïques. Prêts au martyr pour le triomphe de la connaissance, qui vaut tous les paradis (qu’ils disent). Ils complotent sur http://www.moderne.canalblog.com

Yves Leclercq